15 juin 2021 Par FLASHMART Non

L’essence de Roch Hachana


charms




charms


Sim’hat Torah, qui se traduit par “Joie de la Torah”, est une fête très joyeuse et heureuse. Plein de chants, de danses et de joie générale. ce qui en fait un favori parmi les enfants et les jeunes. Ce festival a été lancé à la fin de l’Antiquité. à travers de nombreux développements et changements Avant qu’elle ne devienne une célébration populaire que nous connaissons et aimons tous aujourd’hui. Il est intéressant de noter qu’une chose qui distingue la Sim’hat Torah des fêtes juives traditionnelles comme Roch Hachana, Hanoukka et la Pâque est qu’elle n’a aucune référence. ou dans le Talmud, le Sim’hat Torah commence comme une célébration communautaire pour marquer la fin d’un cycle de lecture de la Torah et le début du suivant. Il s’est transformé en un festival internationalement reconnu plein de traditions traditionnelles et de liturgie passionnante. Avec le Sim’hat Torah à proximité, nous avons pensé qu’il serait formidable d’apprendre tout sur la fête juive qu’il a. alors sois patient Parce que continuez !



Qu’est-ce que Sim’hat Torah et pourquoi est-il célébré ?

Avant d’entrer dans les détails Commençons par le fond, en commençant par une brève description de ce qu’est la Sim’hat Torah : Tout au long de l’année, petit à petit, la Torah est lue à haute voix aux Juifs du monde entier chaque semaine, en commençant par le Livre de Bereichit (Genèse) et travaillé sur chacun des cinq livres jusqu’à ce qu’ils atteignent finalement la dernière partie du livre de Dewarim (Deutéronome), qui résume toute la campagne de lecture de la Torah tout au long de l’année. Comme lire toute la Torah du début à la fin n’est pas une mince affaire, chaque année dans Sim’hat Torah, nous observons une fête spéciale pour commémorer la grande réussite d’avoir achevé un cycle public de lectures de la Torah tout au long de l’année. et commençons un nouveau cycle où nous commençons à lire la Torah encore depuis le début

Quelle est l’origine de la Sim’hat Torah ?

Maintenant que nous savons pourquoi le Sim’hat Torah est célèbre, parlons de ses origines. Traditionnellement, on pense que Moché a été le premier à instituer des lectures publiques de la Torah le jour du sabbat et le matin de la fête. Et des siècles plus tard, le célèbre ecclésiastique juif Ezra a organisé des lectures publiques supplémentaires de la Torah les lundis, jeudis et sabbats après-midi. Cependant, des problèmes devraient survenir à cause de ces lectures publiques. Il est devenu de la responsabilité des rabbins de chaque communauté de décider quelles parties de la Torah lire ce jour-là. Peu de temps après, un calendrier fixe pour la lecture publique de la Torah a été développé et introduit en terre d’Israël et enfin en Babylonie. Les gens en Israël terminent la lecture annuelle tous les trois ans, tandis que ceux de Babylonie terminent la lecture chaque année. La communauté juive babylonienne a arrangé son cycle pour qu’il se termine/reprenne le jour de la fête de Chemini Atzeret, une fête biblique tenue à la fin de Souccot pour mettre fin à la fête juive de l’époque. communauté en Israël a accepté le programme de lecture babylonien et Adoptez un festin de Sims Torah est venu à utiliser.

Sim’hat Torah est-il un Yom Tov ?

Oui, Chemini Atzeret et Sim’hat Torah sont des jours fériés de Yom Tov, ce qui signifie que la plupart des travaux ne sont pas autorisés, tout comme le sabbat. Bien qu’il soit permis de cuisiner avec une flamme existante, les bougies sont également allumées les jours fériés. Prières spéciales dans les synagogues Mangez des repas de fête et priez Kidduch est tout ce que nous faisons à Sim’hat Torah.

Quand est-ce que le Sim’hat Torah est célébré ?

Traditionnellement, Sim’hat Torah est célébrée immédiatement après Souccot, c’est pourquoi chaque année semble se terminer par une fête vertigineuse et indissociable, bien que Souccot elle-même soit célébrée depuis le 15.e de Tishree jusqu’au 21st de Tishree, jour 22sd du mois, Nous célébrons un jour férié appelé Chemini Atseret. Il est en partie lié à Souccot, mais aussi indépendant de celui-ci. Chemini Atseret, ou “Huitième jour de la Congrégation” est souvent considéré comme le huitième jour non officiel de Souccot en Israël à Souccot. dure sept jours. au lieu de 8. Chemini Atseret et Sim’hat Torah sont tous deux célébrés ensemble le 22 TishreeEn dehors d’Israël, où Souccot reste huit jours complets. Les derniers jours de Souccot et de Chemini Atseret sont célébrés ensemble, que Sim’hat Torah célèbre le lendemain 23.rd de TishreeLe passage rapide d’une vacance à l’autre peut dérouter certaines personnes. Mais si vous nous demandez Le plaisir sans fin n’est qu’une partie du plaisir !

Comment fêter Sim’hat Torah ?

Sim’hat Torah est l’un des jours les plus excitants et passionnants de la visite de votre synagogue locale. entre chant actif et danse Une joyeuse marche avec les rouleaux de la Torah et toutes les assemblées heureuses devinrent si absorbées par la joie qu’elles se déversèrent hors de la synagogue et dans les rues environnantes. Les sims de la Torah sont également populaires. avec raison Cela dit, ces choses amusantes font partie de la célébration. D’autres traditions notables associées à la Sim’hat Torah comprennent :

  • Une lecture spéciale de la Torah dans laquelle le livre du Deutéronome est achevé et le livre de la Genèse a recommencé. Il est courant de « enchérir » qui sera. Hatan Torah et Hatan Bereichit. Les enchérisseurs gagnants de ces enchérisseurs seront référés à la Torah pour Aliyah accompagné de la fin de la Torah et et Aliyah pour la séquence initiale qui est un grand honneur de recevoir Aliyah Cela signifie que le destinataire devra réciter un verset spécial sur la Torah devant la congrégation. après les vacances Tous les bénéfices des enchères seront collectés et reversés à des œuvres caritatives.
  • Contrairement à toutes les autres fêtes du calendrier juif, dans le Sim’hat Torah, il est de coutume de lire la Torah de nuit comme de jour.
  • Il est d’usage que tout le monde dans la synagogue ait la possibilité de recevoir Aliyah donc ils sont appelés à la Torah)
  • dans de nombreuses synagogues Il existe une tradition de sortir tous les rouleaux de la Torah de l’arche et de danser autour des synagogues tout en chantant des festivités. C’est un spectacle généralement rare. Pas plus d’un ou deux rouleaux de la Torah ne seront retirés du navire de la synagogue à tout moment.
  • De plus, dans de nombreuses synagogues Il est d’usage que les enfants se joignent à la personne qui est appelée à la Torah. où ils se blottiront sous le thallit qui s’étend sur Aliyah appelé Kanhan Arim (Tous les jeunes.)

Amis, bien qu’il y ait beaucoup plus de faits intéressants à découvrir sur ces vacances incroyables. Malheureusement, ceux-ci doivent attendre un autre jour et être écrits sur un autre blog ! Pour l’instant, nous devons nous arrêter ici. mais avant de faire Nous vous remercions d’avoir pris le temps de lire notre article. Nous espérons que vous le trouverez informatif et satisfaisant. Et si lire ceci vous inspire ? S’il vous plaît consulter nos belles sélections. Répliques de rouleaux de la Torah, livre de prières siddour, Bible, et Châle de prière Talit Pour pimenter vos célébrations festives avec Judaica, un Juif éminent de la terre d’Israël !

Bonnes vacances et au revoir !

Boutique en ligne Judaica




charms