Les catégories les + recherchées

Le bilan energétique des chakras

Le bilan énergétique

Maintenant que vous avez fait tous vos exercices avec votre icosaèdre ou avec des pierres spécialisées, il serait bon d’en vérifier les effets. C’est le but du bilan énergétique. Il est utile de le faire régulièrement et de noter les variations énergétiques de chacun des chakras. Pourquoi ne pas le faire avant vos méditations et de recommencer après? C’est un bon indicateur.

Hélas, vous ne pouvez pas faire ce bilan sur vous-même. Vous devrez donc vous assurer l’assistance d’une tierce personne.

Pour dresser un bilan énergétique, vous devez disposer d’outils qui vous permettent de le réaliser, à moins que votre sensibilité particulière au niveau des mains ne vous autorise à vous en passer.

Le pendule de radiesthésie

À mon avis, c’est l’outil idéal, pour peu que l’on en ait une maîtrise correcte. Cela nécessite une petite approche technique et beaucoup de confiance en soi.

Il n’est pas de mon propos de vous apprendre à vous servir d’un pendule : il existe de nombreux ouvrages consacrés au sujet et des stages d’initiation très efficaces. Je peux néanmoins vous donner quelques conseils qui vous seront utiles.

Description

Un pendule, c’est un objet très simple : une masse reliée à la main de l’utilisateur par un cordon souple. Dans l’absolu, un écrou noué sur une ficelle pourrait faire l’affaire.

Heureusement, il existe des pendules dont les formes ont été bien étudiées pour que la transmission des énergies soit précise et sensible. De multiples formes répondent à des applications particulières mais, si vous débutez, choisissez la simplicité : un pendule cônique lisse. Quant aux matières dans lesquelles ils sont fabriqués, bois, métaux, pierres ou autres, elles répondent également à des applications spécifiques. Si vous préférez travailler avec un pendule taillé dans une pierre naturelle, choisissez plutôt une pierre énergétiquement neutre. L’idéal, c’est le Cristal de Roche.

Exercice de bilan énergétique au pendule

Le pendule est un outil tributaire des énergies de celui qui le manie. Il est énergétiquement neutre et n’agit jamais de sa propre initiative. C’est la personne qui le manipule qui lui transmet ses propres énergies : il n’est que le prolongement de la main de celui qui le tient et le relais des énergies de la personne qui le manipule. C’est pourquoi vous ne devez en aucun cas essayer de l’influencer : si vous vous dites «J’aimerais bien que la réponse à ma question soit oui», le pendule répond «Oui». Autant dire que cela ne sert à rien et que vous n’aurez jamais les bonnes réponses à vos questions. Le plus difficile, c’est de ne pas influencer votre pendule. Videz-vous la tête, c’est indispensable.

Lire :  CHAKRA CORONAL septième chakra

Les détracteurs de cette technique disent que c’est le manipulateur qui exerce de minuscules impulsions sur la cordelette ou la chaînette. C’est exact. Le pendule n’est qu’un moyen de visualiser ce qui est déjà en vous.

La programmation

Maintenant, comment procéder? Avant tout chose, concentrez-vous pour programmer votre pendule avec simplicité sachant que vous allez lui poser des questions simples. Si vous essayez de lui demander le nom latin de la vipère à corne (Bitis nasicornis). Il sera incapable de répondre. En revanche, si vous lui posez une question dont la réponse ne peut être que «Oui» ou «Non», il répondra.
Il suffit donc de le programmer à votre guise, par exemple :

• pour répondre «Oui», je te prie de bien vouloir tourner dans le sens des aiguilles d’une montre et pour répondre «Non», tu tournes dans le sens contraire,

• ou pour répondre «Oui», tu oscilles sur l’axe nord/sud, et pour répondre «Non», tu oscilles sur l’axe est/ouest.

Tous les modes de programmation sont permis pourvu qu’ils soient aussi simples que possible et qu’ils n’entraînent pas de risques de confusion de votre part. Ensuite, posez des questions qui vont du général au particulier. Cernez le problème progressivement pour arriver à obtenir finalement une réponse précise. Dans l’absolu, vous devriez pouvoir trouver le nom latin de la vipère à corne en procédant lettre par lettre, mais ce sera fastidieux et très certainement aléatoire si vous n’avez pas une excellente maîtrise de votre outil.

Le bilan énergétique

Sachant que vous allez travailler sur les chakras pour savoir s’ils sont correctement irrigués en énergies, vous pouvez poser dès à présent une question simple : «Ce chakra est-il bien irrigué en énergies?». Si la réponse est «Non», demandez si ce chakra est trop actif. Si la réponse est «Non», demandez si ce chakra est noué ou bloqué. Notez la réponse sur un schéma de vos chakras, en précisant la date de ce test. Vous pourrez ainsi comparer les différences qui se manifestent dans le temps, en fonction de la qualité de vos exercices ou des circonstance particulières de votre vécu présent. Vous serez ainsi mieux à même d’en interpréter les résultats et d’obtenir des explications sur les flux énergétiques qui sont véhiculés par vos chakras.

Lire :  CHAKRA du TROISIÈME ŒIL sixième chakra

Dans un premier temps, ne tenez pas compte du sens de rotation du chakra que vous testez. Vous pourrez toujours demander cette précision par la suite, si nécessaire. Mais ne confondez pas les sens de rotation de votre pendule (si vous l’avez programmé en rotation) avec les sens de rotation de votre chakra.
Lorsque vous demandez quel est le sens de rotation, vous devez poser la question correctement pour obtenir une réponse positive ou négative : «Ce chakra tourne-t-il dans le sens des aiguilles d’une montre?». La
réponse du pendule sera tributaire de la programmation que vous avez établie. Par exemple, à la question posée ci-dessus, le pendule peut très bien tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre (si vous l’avez programmé en rotation). La réponse est donc : «Non». En conséquence, le chakra concerné tourne dans le sens contraire des aiguilles d’une montre.

L’interprétation

À force de travailler avec votre pendule, vous vous rendrez compte que vous prenez de l’assurance, que ses réponses
deviennent plus nettes, plus précises, plus rapides. Tant que l’on se contente de savoir si les chakras sont bien irrigués en énergies et dans quel sens ils tournent, c’est relativement facile lorsque l’on a un minimum d’expérience. Mais quand il s’agit d’interpréter les résultats que l’on a obtenus, c’est un peu plus délicat. Il va vous falloir vous repérer par rapport à votre vécu présent et passé. Une crise affective momentanée va très certainement affecter la fluidité des énergies au chakra du cœur. Une vieille blessure à une jambe, un fracture par exemple, peut très bien avoir laissé des séquelles au niveau du chakra racine. C’est à vous de faire œuvre de mémoire afin de relier, autant que possible, les évènements de votre vie passé ou présente au fonctionnement de vos chakras.

Là encore, rien ne remplace l’expérience personnelle.

Autres pages à consulter :

Chakras : Définition

Chakras : Pourquoi les ouvrir?

Chakras : L’influence des couleurs

Chakras : Comment les ouvrir et les harmoniser?

Chakras : Centrage des énergies

Chakras : Harmonisation avec les pierres de couleurs

Chakras : Equilibrage par les pierres de couleurs

Chakra racine – Premier chakra

Chakra sacré – Deuxième chakra

Chakra du plexus solaire – Troisième chakra

Chakra du cœur – Quatrième chakra

Chakra de la gorge – Cinquième chakra

Chakra du troisième œil – Sixième chakra

Chakra coronal – Septième chakra

Chakras : Le bilan énergétique

Articles en relations
Envoyer un Commentaire
Table des matières
A propos

Vous consultez un article de notre blog. Si notre contenu vous plait, nous serions ravis que vous nous donniez un like !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur reddit
Posts Récents
Follow Us
Weekly Tutorial
Abonnement à notre Newsletter

Click send button to follow our news !